Accueil > Outils > L’INTEGRATION POUR DEVELOPPER DES MARCHES A L’INTERNATIONAL (suite2)

L’INTEGRATION POUR DEVELOPPER DES MARCHES A L’INTERNATIONAL (suite2)

lundi 3 novembre 2014 , par Programme d’Appui au Commerce et à l’Intégration Régionale (PACIR)

En Côte d’Ivoire, l’Intégration sous - régionale, régionale et Africaine est en marche pour créer et développer des marchés susceptibles d’accroître le volume de nos exportations dans les échanges sud - sud. Les cinq derniers numéros de « LA LETTRE DE L’INTEGRATION » continuent de traiter la question.

- LA LETTRE DE L’INTEGRATION No12 : traite principalement des organisations pour le développement de l’Afrique de l’Ouest. Organisations d’intégration ou regroupements de coopération, elles sont au nombre d’une quarantaine.

- LA LETTRE DE L’INTEGRATION No13 : traite des textes communautaires à prendre par les Etats dans le cadre du schéma d’intégration adopté par l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

- LA LETTRE DE L’INTEGRATION No14 : s’intéresse principalement à la création d’un environnement stable et propice à la réalisation des affaires au sein de la CEDEAO et même dans l’Afrique entière.

- LA LETTRE DE L’INTEGRATION No15 : fait une large place à la bonne gouvernance dont les composantes sont le respect des droits de l’homme, une gestion économique saine et l’organisation d’élections démocratiques.

- LA LETTRE DE L’INTEGRATION No 16 : donne, entre autres, une place prépondérante au mémorandum d’entente sur le Mécanisme Africain d’Evaluation des Pairs (MAEP). Ce mécanisme, qui s’avère être l’aspect le plus innovant du NEPAD, est un mécanisme auquel adhèrent volontairement les Etats membres de l’Union Africaine (UA) dans le cadre d’une auto-évaluation de leur bonne gouvernance.

Lire absolument ces cinq numéros de la "Lettre de l’Intégration", en dossier, ci-dessous.